Des massifs de fleurs tout en légèreté

Essentiels dans la plupart des jardins, les massifs y apportent de la couleur, des volumes et des textures différentes. Et avec le retour du printemps, on a tout naturellement envie de fleurir son jardin. Il est rare de ne pas les réussir, surtout avec quelques bons conseils à la clef.

de fleursPhotos : Massif – de fleurs

Réviser ses classiques

Pour qu’il soit réussi, un massif doit avoir un point d’appui. Qu’il s’adosse à un muret ou une haie, qu’il prolonge la courbe d’une allée ou qu’il relie deux arbres isolés, sa présence n’est pas due au hasard. Assurez-vous que ses proportions soient raisonnables. Divisez plutôt votre terrain par des masses aux surfaces importantes, qui le segmenteront de façon claire et nette. Ne multipliez pas trop non plus parterres et massifs sous peine de voir le jardin rapidement encombré.

et fleursPhotos : Arbustes – et fleursde fleursPhotos : Allée – de fleurs

Des plates-bandes qui ont du relief

Le choix est vaste pour composer des plates-bandes pleines d’allure. Regroupez les fleurs par saison ; des groupes de trois ou quatre plantes font plus d’effet qu’une plante esseulée… Glaïeuls, lis et galtonias représentent les bulbes de prédilection pour plates-bandes. Vous pouvez apporter des touches de rouge avec de la sauge rouge : fleurie sans interruption de mai à octobre, elle apporte gaieté et originalité. On peut encore citer les aconits ou les grandes marguerites pour ajouter un peu de verticalité, et les sédums, charmants « rase-mottes » des bordures de style…

orangesPhotos : Roses – orangesvivacesPhotos : Fleurs – vivacesFleursPhotos : Fleurs – Fleurs

Préparation

Souvent sensibles au froid, beaucoup de fleurs se plantent au printemps (mars-avril), une fois les grosses gelées passées. C’est le moment de planter les bulbes qui vont enchanter l’été et faire de superbes bouquets : les dahlias, bégonias, freesias, lis, glaïeuls et autres renoncules. Les vivaces d’été vont souvent servir de base pour de beaux massifs colorés. Privilégiez les phlox, verges d’or, géraniums vivaces, campanules, sauges et coquelourdes. Plus surprenant, certaines plantes dites « d’intérieur » peuvent tout à fait jouer les belles saisonnières dans les massifs d’été. Certaines vivaces font d’excellentes plantes couvre-sol, à utiliser pour vos bordures comme la renouée, les épiaires ou les heuchères. Vous pouvez semer encore des pensées ou des œillets d’Inde pour une floraison estivale.

Séduction

Les grandes vedettes de l’été sont incontestablement les rosiers. Rassurez-vous, à côté des célébrités parfois fragiles, certaines espèces plutôt rustiques demandent un minimum d’entretien. En juillet et en août, le jardin devient vraiment pimpant avec des fleurs qui sont à leur apogée. N’oubliez pas les arbustes et buissons qui peuvent aussi participer à cette symphonie colorée, comme les hortensias, les fuchsias et autres buddléias qu’apprécient tout particulièrement les papillons…

Publié le 12/10/2012 par Valérie Habracken
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK