Dans les bras de Morphée…

Un châssis transformé en tableau lumineux façon théâtre d’ombres :
voilà une belle invitation au sommeil…

Tableau lumineuxPhotos : Sébastien Hamelin – Tableau lumineux

Matériel

  • 1 châssis entoilé 50 x 100 cm
  • 1 planche de carton 48 x 98 cm 1 guirlande électrique
  • 1 pinceau plat marqueur
  • 1 marteau et des clous
  • 1 agrafeuse murale
  • 1 paire de ciseaux
  • 2 tasseaux de 50 cm
  • 2 tasseaux de 100 cm
  • 1 crayon gris Peinture

1 / Préparation de la toile

Commencez par préparer le fond de la toile avec de la peinture très diluée de manière à préserver la transparence de la toile lorsque celle-ci sera allumée. Vous pouvez créer des effets en projetant votre peinture ou en l’étalant avec une éponge.

Laissez sécher.

DIY tableau lumineuxPhotos : Sébastien Hamelin – DIY tableau lumineuxDessinez votre motifPhotos : Sébastien Hamelin – Dessinez votre motif

2 / Le dessin

Dessinez au crayon gris le motif de votre choix. Vous pouvez vous aider de papier calque ou d’un pochoir. Une fois satisfait de votre composition, repassez sur chaque trait avec un gros marqueur noir.

3 / Le perçage et le chassis

Percez des trous dans la planche de carton avec une paire de ciseaux : ceux-ci serviront à accueillir les petites ampoules de votre guirlande. Faites-les d’une taille un peu plus petite que celle de vos ampoules de manière à ce qu’ils puissent bien les retenir.

Fixez vos tasseaux derrière le châssis avec des clous et peignez-les pour qu’ils se fondent avec la toile.

Fixez vos tasseaux derrière le châssisPhotos : Sébastien Hamelin – Fixez vos tasseaux derrière le châssisFixez votre planche de carton sur les tasseauxPhotos : Sébastien Hamelin – Fixez votre planche de carton sur les tasseaux

4 / La fixation et l’accrochage

Fixez votre planche de carton sur les tasseaux à l’aide d’une agrafeuse. Pensez à bien centrer la planche de carton pour qu’elle soit en retrait du bord. Pour accrocher le tableau au mur, il vous suffit de fixer 2 petits crochets ou 2 clous avec un morceau de ficelle solide.

Publié le 17/10/2012 par Faustine Maladry
S'inscrire à notre newsletter
OK