Cuisine en kit : tout ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez installer une nouvelle cuisine mais votre budget n’est pas illimité, la cuisine en kit semble être la solution idéale. Visite Déco vous dit tout sur ce modèle pratique et économique.

LapeyrePhotos : Lapeyre – Lapeyre

Un peu d’histoire…

Le concept des meubles en kit a été imaginé par le fondateur d’Ikea, Ingvar Kamprad à partir de 1953. La marque crée ses propres modèles de meuble et les fait fabriquer en Pologne. La problématique du transport et du coût a poussé la marque à faire expédier les meubles en pièces détachées en les mettant dans des paquets plats et obligeant ainsi le consommateur à les monter lui-même. Les meubles en kit connaissent rapidement un fort succès et font leur apparition en France vers 1955.

La cuisine en kit se constitue d’éléments emballés à plat. Il en existe deux types :
Les meubles de cuisine à l’unité : vous pouvez acheter les meubles à l’unité pour former votre cuisine selon vos désirs. Cela vous permet de rajouter des éléments au fur et à mesure.
La cuisine entière à monter : vous avez tous les éléments pour installer votre cuisine. Il faut donc être sûr des dimensions car ce modèle propose moins de flexibilité.

30% moins cher

Si les cuisines en kit connaissent un succès incontestable, c’est sans doute pour une raison économique. Elles coûtent environ 30% moins cher que les cuisines sur-mesure. Les prix varient en fonction des matériaux et des finitions choisis et sont de l’ordre de 1 500 à 5 000 €. Les prix de fabrication en grande série vous permettent de faire des économies de transport et de pose. Si les cuisines en kit suscitent autant d’intérêt, c’est aussi pour l’absence de délai de livraison car elles sont toujours en stock.

Cependant, le faible prix se traduit par une qualité moindre. En effet, l’épaisseur des caissons des cuisines en kit est de 13 à 16 mm contre 19 mm pour ceux des cuisines fabriquées en uisine. De plus, le marché de renouvellement des cuisines conçues en usine est de 17 à 19 ans alors que pour celles en kit, il est d’environ 8 à 9 ans.

ButPhotos : But – But

Les contraintes de l’espace

Il faut savoir que le choix de votre cuisine en kit dépendra des modèles existants et non des spécificités de votre pièce. C’est l’inconvénient de ce type de cuisine puisque toutes les dimensions proposées dans les grandes enseignes ne sont pas forcément adaptées à celles de votre pièce. Sachez qu’en général, les mesures se font par tranche de 10 cm et vous ne pourrez pas obtenir un rangement de 23 cm par exemple.

Comment l’aménager?

Selon les modèles, différentes implantations s’offrent à vous pour l’installation de votre cuisine en kit.

L’aménagement en L : On le retrouve régulièrement dans des espaces carrés. Il consiste à installer la cuisine en angle sur deux murs et permet ainsi d’obtenir un triangle de travail optimisé.

L’aménagement en U : constitué de trois parties, c’est celui qui s’adapte le mieux aux pièces rectangulaires. Il offre en plus une bonne capacité de rangement avec des meubles d’angle par exemple.

L’aménagement en G : c’est le même principe que la cuisine en U sauf qu’ici, on rajoute un coin repas revenant vers le centre de la cuisine. Elle demande plus d’espace que les autres types mais permet une fonctionnalité hors pair.

L’aménagement en I : dans ce cas de configuration, la totalité du plan de travail se trouve au même niveau. Il est conseillé de rajouter des meubles hauts pour optimiser un maximum. En revanche, il convient parfaitement aux petites surfaces.

– D’autres types d’aménagements sont possibles lorsque les cuisines en kit sont libres. Dans ce cas, c’est vous qui décidez de son implantation selon votre pièce.

HygenaPhotos : Hygena – Hygena

Les mesures à connaître

Pour que votre espace cuisine soit agréable et facile d’accès, vous devez respecter quelques mesures. Voici les principales à retenir.

Au niveau des hauteurs :
– Le plan de travail doit se situer au niveau de votre ceinture, comptez environ 90 cm.
– Le four doit se placer à hauteur des yeux.
– Les plaques de cuisson doivent se trouver à hauteur du coude.
– La hotte aspirante doit être à environ 60 cm des plaques de cuisson.
– Les placards les plus hauts ne doivent pas dépasser 220 cm.

Au niveau de l’espace :
– Il est conseillé de laisser minimum 70 cm devant vos meubles voire même 90 cm pour circuler à deux.
– Le plan de travail doit avoir une largeur de 60 cm pour y poser tous les ustensiles et autres appareils.

Faire appel à un pro pour l’installer

Les cuisines en kit sont tout à fait adaptées pour être montées soi-même. Cependant, près de la moitié des particuliers qui achètent une cuisine en kit, fait appel à des professionnels pour la poser. La réduction du taux de la TVA est la principale raison. En effet, lorsque vous effectuez des travaux de rénovation dans une habitation de plus de 5 ans, vous pouvez bénéficier d’une TVA à 6% au lieu de 21% si les meubles sont facturés et montés par le même professionnel.

Triangle de travail

On appelle triangle d’activité les trois piliers les plus importants de la cuisine : l’évier, le réfrigérateur et le plan de cuisson. Pour faciliter les déplacements, il est conseillé de tracer un triangle à partir de ces trois points et vérifier s’ils sont placés de manière à ce qu’ils ne soient ni trop proches, ni trop éloignés les uns des autres. L’idéal est d’obtenir, en additionnant les trois côtés, environ 6 mètres.

ConforamaPhotos : Conforama – Conforama

Comment s’y prendre soi-même?

Avant toute chose, prenez les mesures de votre cuisine : côtés des murs à habiller, ouverture des fenêtres et portes… Dessinez ensuite un plan sur papier ou à l’aide de logiciels de prévisualisation. Certaines enseignes et sites internet spécialisés dans les cuisines en kit vous proposent de retracer votre projet en 3D. N’oubliez pas de prendre en compte l’emplacement des prises, interrupteurs et fenêtres. Le plan vous permettra d’imaginer le résultat et de voir les contraintes que vous n’avez pas forcément imaginées auparavant. 

Lorsque votre plan est fini, vous devez impérativement vous assurer que les arrivées d’eau, d’électricité et de gaz correspondent parfaitement avec l’emplacement de l’évier et des appareils électroménagers. Pour le raccordement en plomberie, vous pouvez le réaliser sans soudure si les tuyaux ne dépassent pas les trois mètres. Sinon, l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

Fixation et montage des meubles

Pour vous faciliter la tâche, nous vous conseillons d’inscrire les emplacements de vos meubles sur les murs de votre future cuisine. Numérotez et classez les cartons par éléments pour ne pas vous perdre (caisson, portes…). Il ne vous reste plus qu’à déballer les cartons au fur et à mesure et de monter les caissons au sol. Fixez-les à l’aide de chevilles à expansion tout en veillant aux arrivées d’eau ainsi qu’aux prises de courant.

En général, des caches sont donnés avec les fixations. Lorsque vous connaissez leur localisation, percez les meubles pour créer des ouvertures. Suivez ensuite la notice pour monter les meubles en sachant qu’il sera plus pratique de commencer par ceux en hauteur pour enfin installer les meubles d’angle et ceux du bas.

CastoramaPhotos : Castorama – Castorama

Plan de travail

Il est temps de s’attaquer au plan de travail. Pour cela, tracez les bonnes dimensions et sciez-le. Faites de même pour l’évier et les plaques de cuisson. N’oubliez pas de mettre un joint en silicone lorsque vous installer l’évier et les plaques de cuisson sur le plan de travail pour une meilleure étanchéité. 

Il vous reste les finitions : disposez les plinthes sciées au préalable sur les meubles bas. Fixez les bandeaux, corniches et jonctions. Aménagez les placards avec des tiroirs et autres modèles. Enfin, montez les portes et les poignées de vos rangements.

EN COMBIEN DE TEMPS ?
Tout dépend de la cuisine choisie, de votre niveau en bricolage. Si vous êtes aidé, comptez deux jours  mais sinon, prévoyez quatre voire cinq jours pour tout monter.

 


Vous aimerez lire aussi :
>> Les cuisines se mettent au bleu !
Florine Dergelet
Publié le 17/04/2014 par Florine Dergelet
Nomade dans l'âme, c'est notre petite bohème de l'équipe ! Toujours en vadrouille, elle ne voit la vie qu'à travers des rencontres et des découvertes. C'est d'ailleurs comme cela qu'elle envisage la déco : « Parce que, pour moi, la déco doit être des souvenirs de voyages, des objets et du mobilier qui ont une histoire à raconter... ».
S'inscrire à notre newsletter
OK