Comment bien choisir

Et si la passion des canapés se transmettait de génération en génération ? Pierre Delmée, de chez Mon salon à Moi, est tombé dedans tout petit… Alors en tant que véritable expert des canapés, ayant pu depuis des années analyser les besoins des utilisateurs, il a créé depuis peu sa propre ligne, baptisée Composite : 100 % « made in France », modulable et personnalisable à souhait. Ce jeune concepteur nous explique tout pour bien choisir son canapé.
Par Elise Coqueret

-Photos : – – –

Les contraintes

Chacun doit avoir sa place dans le canapé ! Reste à déterminer si le salon sera aussi lieu de réception pour vos convives, auquel cas il faudra prévoir des places supplémentaires… Mais avant tout, il est nécessaire de faire le point sur les contraintes liées à votre pièce, afin d’éviter l’encombrement et de préserver une bonne circulation.

Fonction du canapé

Un canapé peut avoir plusieurs fonctions, les plus courantes étant le canapé festif, pour recevoir, et le canapé T.V. Pour le premier, on favorisera la proximité et une petite profondeur (environ 80 cm), pour une assise « active ». Pour le canapé plus cocooning, on pourra prévoir une plus profonde assise (jusqu’à 1,20 m), et une version plus allongée ou en méridienne : l’assise sera alors plus « passive ».

-Photos : – – –-Photos : – – –

Les matières

Chez Mon salon à Moi, on met en avant les nouvelles matières que sont les textiles enduits, les cuirs de synthèse ou les microfibres : « Ce sont des matières intelligentes : lavables, durables et résistantes. »

Bouleversement des traditions…

De nos jours, en comptant les déménagements, pas facile de conserver le même canapé… Alors que le budget qui lui est alloué est souvent conséquent. « La solution : sobriété et modularité ! J’ai moi-même misé sur ces deux critères pour la gamme Composable. » Ainsi, le canapé s’appréhende à 360° : fini les canapés frontaux ! Les modules se déplacent et s’emboîtent selon les combinaisons qui vous conviennent.

Les 3 plus qui font la différence…

Histoires de mousses : « Une idée fausse est d’associer la densité de la mousse avec sa dureté. Il en va plutôt de sa résistance dans le temps. Une mousse de bonne qualité a une densité de 40kg/m3. » Les coussins à compartiments : « Optez pour un rembourrage compartimenté, pour un meilleur maintien et un plus bel aspect visuel. » Pour les textiles : « Évitez les motifs qui sont source de regrets lorsque les tendances changent. Misez sur une sobriété intemporelle. »

Publié le 29/10/2012 par Elise Coqueret
S'inscrire à notre newsletter
OK