Comment bien choisir lit, matelas et sommier?

Ce n’est pas seulement parce que l’on passe un tiers de sa vie dans son lit que ce choix est important, mais simplement parce que la qualité du sommeil est une chose primordiale pour rester en forme. Et comme on veut que vous dormiez bien, on s’est assurés de vous donner les clefs indispensables au choix d’un bon lit, du matelas au sommier en passant par la couette et même l’oreiller !

1- Comment choisir son lit ?

Les designers rivalisent aujourd’hui d’imagination au sujet des lits. Ils sont modernes, drapés de cuir, ronds, disposent de rangement ou se montent en mezzanine. Le tout, c’est de le choisir selon votre intérieur et vos envies. Il manque de place chez vous ? Alors vous prendrez celui qui possède des coffres intégrés. Vous avez du mal à dormir ? Mieux vaut privilégier une structure douce et zen qui favorise l’apaisement et la détente.

Lit design cuir - disponible chez www.cugini.frPhotos : Napoli – Lit design cuir – disponible chez www.cugini.frLit baldaquin fer forgé - disponible chez www.le-monde-du-lit.frPhotos : Roma – Lit baldaquin fer forgé – disponible chez www.le-monde-du-lit.fr

2- Le matelas

Bien choisir son matelas, c’est toute une histoire. Bannissez d’abord tout achat sur internet. Un matelas, ça ne se regarde pas, ça se teste et ça se touche. Mais ce n’est pas encore suffisant : un matelas doit pouvoir s’adapter totalement à votre morphologie pour vous assurer le meilleur confort qui soit.

Quelles matières ?

Mousse, ressorts ou latex, toutes les marques proposent désormais ces différentes suspensions, mais comment choisir ? Encore une fois, mieux vaut tester car c’est aussi une affaire de subjectivité. Voici tout de même quelques précisions :

Matelas en latex : On lui donne une longévité de 10 ans. Très bien aéré grâce à ses alvéoles, il accueillera sans problème une personne qui transpire beaucoup. Ce genre de matelas peut être doté de 3 à 7 zones de confort, l’idéal étant de choisir un matelas à 5 zones. Cela permet un soutien différencié entre la tête, les épaules, le dos, les cuisses et les pieds. Autrement dit, c’est un excellent matelas pour les problèmes de dos.

Matelas à ressorts : Ce sont les préférés des français. Les ressorts offrent eux aussi une très bonne ventilation du matelas. Le critère principal à surveiller est ici le nombre de ressorts : plus il sera élevé, plus le soutien sera important. Privilégiez également les ressorts type ensachés qui confèrent une grande indépendance de mouvements : bon à savoir lorsque l’on sait qu’on se tourne au moins quarante fois en une nuit. Vous ne vous plaindrez plus du sommeil agité de votre conjoint !

Matelas en mousse : Le type de mousse est un critère majeur. Un matelas en polyéther suffira, par exemple, à une résidence secondaire et à une utilisation peu fréquente. Sensibles à l’humidité, les matelas en mousse polyuréthane sont dotés d’une densité et d’une tenue dans le temps bien meilleures. L’idéal, et le plus haut de gamme, sera la mousse à mémoire de forme (ou viscoélastique). Petit bémol : celle-ci est sensible à la chaleur. S’il fait froid, votre matelas sera dur comme du béton !

matelas en mousse à mémoire de forme roulé–compressé - disponible chez www.habitat.frPhotos : Air Hotel – matelas en mousse à mémoire de forme roulé–compressé – disponible chez www.habitat.fr

Quel garnissage ?

Le garnissage est l’élément qui assure ou non le confort du matelas : synthétique ou naturel, coton, soie ou même cachemire, il en existe de toutes sortes. Le plus hygiénique sera le matelas déhoussable. Ensuite, c’est à vous de choisir selon vos préférences !

Taille et épaisseur du matelas :

Un matelas de moins de 15 cm de hauteur sera inconfortable, mais inutile de dépasser les 20 cm, vous ne verrez quasiment pas la différence et le matelas sera plus difficile à déplacer ou à retourner. Pour la longueur, prenez toujours un matelas excédant votre taille d’au moins 20cm, sinon, vos pieds toucheront le bout du lit.

Tester un matelas en magasin :

D’abord, ôtez votre manteau, puis allongez vous. Fermez les yeux et prenez le temps de vous installer confortablement : tout est bon pour simuler le sommeil et vous assurer du confort du matelas.

Couchez vous sur le dos : si vous pouvez passer votre main sous vos reins, alors le matelas est trop ferme.

Prenez appui sur vos coudes : s’ils s’enfoncent, c’est que le matelas ne l’est pas suffisamment.

Dernière étape, placez vous sur le côté : votre épaule doit se placer dans le matelas sans que vous ressentiez de gène particulière.

Matelas Cambridge - disponible chez www.lelit.frPhotos : Le lit – Matelas Cambridge – disponible chez www.lelit.fr

3- le sommier 

Le sommier est tout aussi important que le matelas en lui-même, même si vous ressentez ses effets moins directement. Beaucoup de marques proposent aujourd’hui des ensembles sommiers et matelas à la vente, car l’un ne va pas sans l’autre.

Un matelas a ressorts devra être couplé avec un sommier à lattes, qui est aussi le plus répandu en France, ou un sommier à ressorts. En revanche, un matelas en mousse ne devra pas être assorti avec des ressorts mais avec un sommier à lattes souples ou articulées.

Le sommier relaxation : Il existe aujourd’hui des sommiers de relaxation, manuels ou électriques, qui permettent de redresser le matelas pour lire ou regarder la télévision. Très pratiques, ils sont aussi évidemment plus chers. Ils présentent de 3 à 5 positions et de 2 à 4 moteurs. Posséder 4 moteurs permet d’avoir une plus grande flexibilité du sommier.

Le sommier en lui même sera à lattes ou à plots, ce dernier conférant la plus grande mobilité et le plus grand confort. Attention, le matelas à ressorts n’est pas compatible avec un lit électrique, il faudra vous tourner vers la mousse ou le latex.

Sommier relaxation uni 20 - disponible chez www.lelit.frPhotos : Le lit – Sommier relaxation uni 20 – disponible chez www.lelit.fr

4- Couettes et oreillers

Les oreillers

Il est tout aussi inconcevable de dormir sans matelas que de dormir sans oreillers : il faut bien choisir pour éviter courbatures et torticolis au réveil. Vos cervicales doivent être maintenues dans le prolongement de votre dos, il est donc nécessaire de choisir votre oreiller selon votre la largeur de vos épaules : 12/13 cm d’épaisseur si vous possédez une carrure importante, plutôt 7/8 si ce n’est pas le cas.

Attention, un oreiller à garnissage synthétique se tasse rapidement et évacue mal la transpiration, il est donc nécessaire de le changer environ tous les quatre ans. Un oreiller à garnissage naturel pourra, lui, être conservé dix ans. Duvet, plumes ou encore latex naturel (attention à ne pas passer le latex en machine!), apportent un confort optimal. 

La couette

Les couettes disposent toutes d’un indice de chaleur (de 1 à 4, parfois jusqu’à 6), qui vous permettra de choisir selon vos goûts. Les frileux devront choisir un indice élevé. Autre critère : « le grammage », autrement dit le poids de la couette (de 180gr/m2 à 500gr/m2). Le choix est encore très subjectif, souhaitez vous sentir le poids de la couette ou ne la supportez vous pas ?

Bien évidemment, une couette en duvet est ce qu’il y a de plus confortable, elle permet une très bonne aération tout en produisant beaucoup plus de chaleur qu’un matériau synthétique. Les personnes alergiques devront toutefois privilégier ces dernières. Dans ce cas, assurez vous que l’enveloppe soit 100% coton pour éviter de trop retenir l’humidité. Question fibre, préférez le type Comforel, PrimaLoft ou Microfibre qui, au toucher, resemblent beaucoup au duvet.

Parure India rouge - disponible chez www.blancdesvosges.frPhotos : Blanc des Vosges – Parure India rouge – disponible chez www.blancdesvosges.frParure vibrations anthracite - disponible chez www.blancdesvosges.frPhotos : Blanc des Vosges – Parure vibrations anthracite – disponible chez www.blancdesvosges.fr

5 – Le bilan

Suivre ces quelques critères est important, mais n’oubliez pas que chaque morphologie, chaque goût diffère d’une personne à l’autre. Il est donc très important de tester sommiers et matelas avant l’achat. N’hésitez pas à déplier une couette pour en sentir la texture ou à poser la tête sur l’oreiller. Et si vous dormez à deux, testez le matelas à deux !

Publié le 13/02/2014 par Claire Krust
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK