Choisir le bon matériau pour ses fenêtres…

Bois, PVC, aluminium, double ou triple vitrage, changer ses fenêtres n’est pas si simple ! Et pourtant, pour réduire vos factures d’électricité, la mise en place de fenêtres performantes est indispensable. Voici quelques explications : Par Tiphanie Rouvroy

Photos : Lapeyre –

Le PVC

Matériau le moins cher du marché, il se démarque par sa très bonne performance en isolation thermique et acoustique. Résistant à l’air marin, le pvc est inaltérable et ne vous demandera que très peu d’entretien. Dans un délai de pose minimum, il permet de créer toutes les formes (rondes, ovales, carrées…). Les points négatifs : emploi déconseillé pour les grandes baies coulissantes car manque de rigidité, couleur blanche majoritairement et peu écologique.

L’aluminium

Écologique à 99%, l’aluminium offre des qualités d’étanchéité imbattables ! Ce matériau design, moderne, et facile d’entretien propose une large gamme de coloris pour personnaliser vos fenêtres. Ses montants fins et rigides sont les plus adaptés à la construction de baies vitrées et aux fenêtres grand format. Les points négatifs : moins performant en termes d’isolation thermique que le bois, plus cher que le pvc.

Photos : Technal – Photos : Roche France –

Le bois

Traditionnel et résistant, c’est LE matériau de fenêtre par excellence ! Proposant de très bonnes performances thermiques et acoustiques, le bois est un produit naturel qui apportera un côté chaleureux à votre maison. Il peut s’adapter aux grands formats grâce au système de lamellé-collé (lamelles de bois collées les unes aux autres), N’achetez pas de fenêtres en bois « premiers prix », privilégiez la qualité, elles dureront plus longtemps ! Les points négatifs : demande un peu d’entretien (lasure tous les 2 ans et peinture tous les 10 ans selon l’exposition), plus cher que le pvc et parfois même que l’aluminium selon les essences de bois.

La fenêtre bois et alu

Le bois-alu est le dernier-né des matériaux utilisés pour la fabrication des fenêtres. Composé de bois à l’intérieur et d’aluminium à l’extérieur, ce matériau offre une isolation thermique et acoustique très efficace et ne demande aucun entretien. Cette alliance est conseillée dans les environnements froids et humides, bruyants ou en bord de mer. Les points négatifs : encore peu disponible sur le marché, on ne le trouve pas partout, son prix reste le plus élevé des quatre matériaux.

Photos : MC France – Photos : MC France –

Double ou triple vitrage

L’un comme l’autre possède de nombreux avantages. Le triple vitrage est plus lourd, plus cher, mais il est thermiquement plus efficace. Le double vitrage est lui plus répandu et facile à poser. Pas de sensation de vitre froide, ni de condensation. En termes d’isolation acoustique, le triple vitrage est équivalent à un double vitrage classique. Sans une bonne isolation de votre maison, le triple vitrage est un investissement superflu. Il est cependant idéal pour les maisons à très basse consommation énergétique, sur des parois peu ensoleillées, orientées au nord ou à l’est et dans les régions froides. À éviter dans les régions fortement ensoleillées !

Les vitres innovantes :

> Le verre à modulateur de lumière permet une teinte des vitres par oxydation lorsque vous appuyez sur la commande. Ce mécanisme est une réponse aux problèmes de luminosité dans les pièces.

> Le verre chauffant améliore le chauffage intérieur de votre maison grâce aux rayons du soleil. Il fait fondre la neige et empêche la condensation des vitres.

> La vitre autonettoyante est idéale pour les grandes baies vitrées et les immeubles professionnels. Le verre va réagir aux rayons ultraviolets et empêcher la poussière de se fixer sur la vitre (photocatalyse).

Photos : E-Glass –

Publié le 30/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK