Bien aménager votre cuisine

Envie d’une nouvelle cuisine ? Avant toute chose, il convient de réfléchir à son futur aménagement en suivant quelques petites règles.

Cuisine KadralPhotos : Castorama – Cuisine Kadral

Une question d’implantation

Rien de mieux pour optimiser l’espace de sa cuisine que de miser sur des aménagements classiques :

  • La cuisine en I (ou linéaire) : Il s’agit de l’implantation de cuisine la plus simple, idéale pour les espaces étroits. En effet elle n’occupe qu’un seul et unique pan de mur et joue plutôt sur la hauteur afin d’optimiser l’ensemble de l’espace disponible.
  • La cuisine en parallèle (ou double I) : Cette implantation se fonde sur un système en face à face : la cuisine se scinde en deux pans parallèles. Les petits espaces s’en accommoderont sans problème, assurez-vous simplement qu’un couloir d’au moins 1 m 20 sépare les deux pans afin de pouvoir ouvrir réfrigérateur, portes et tiroirs.
  • La cuisine en L : La cuisine occupe deux pans de mur perpendiculaires l’un à l’autre. Si cet agencement demande un peu plus d’espace, il est idéal pour aménager une cuisine ouverte très tendance…
  • La cuisine en U : S’il est un agencement qui vous met tout à portée de main, c’est bien celui là. Les meubles s’organisent sur trois pans formant un U, vous plaçant au cœur même de la cuisine. Un système intimiste et pratique qui s’adapte à de très nombreux espaces.
  • La cuisine avec îlot : Moderne et tendance, l’îlot fait balancer bien des cœurs. Il étend le plan de travail, peut servir de coin table, et structure une vaste cuisine ouverte. Mais n’oubliez pas de l’éloigner au minimum d’un mètre des autres meubles pour une raison pratique.

Cuisine SixtiesPhotos : Castorama – Cuisine Sixties

Le triangle d’activités, c’est quoi ?

L’activité de la cuisine se concentre essentiellement autour de trois pôles : préparation et cuisson (plaque de cuisson, plan de travail), lavage (évier, lave vaisselle) et rangements (tiroirs et réfrigérateur).

Dans l’idéal ces trois pôles doivent se trouver à distance réduite et égale l’un de l’autre, et ne surtout pas être placés dans un angle. La meilleure implantation est celle qui rend possible le tracé d’un triangle isocèle entre ces trois piliers : le fameux triangle d’activités… Il facilitera vos déplacement et votre organisation.

Cuisine SixtiesPhotos : Castorama – Cuisine Sixties

Cuisine, ouverte ou fermée ?

Cuisine ouverte ou fermée, tout dépend de votre espace et de votre pièce, sachez toutefois que chacune de ces configurations se pense et s’imagine différemment :

  • La cuisine fermée : Classique des petits espaces, appartements et maisons anciennes, la cuisine fermée est encore très courante. Elle adore les implantations en U, préfère les couleurs claires qui donneront une sensation d’espace et n’a besoin que d’une ventilation standard car elle garde toutes les odeurs de cuisson.
  • La cuisine ouverte : Moderne et originale, à la pointe de la tendance, elle ouvre sur le salon ou la salle à manger, dégageant un espace très convivial. Pensez toutefois à bien ventiler pour chasser les odeurs et à choisir des appareils électriques silencieux. Quant au désordre inhérent à la préparation du repas, dissimulez le grâce à un bar ou à un îlot.

Vous aimerez lire aussi :
>> On a testé 5 logiciels 3D pour confectionner les plans de votre cuisine

Publié le 14/06/2014 par Claire Krust
Tags :
S'inscrire à notre newsletter
OK