Artemide illumine le design depuis 50 ans

Célèbre pour son avant-gardisme, Artemide, marque prestigieuse spécialisée dans la création de luminaires, fête ses 50 printemps cette année. Symbole du savoir-faire made in Italy, elle allie innovation et design depuis sa création.
Par Fanny Bertrand

Photos : Tolomeo Tavolo –

Artemide, c’est l’Amérique !

Mais les fondateurs d’Artemide ne s’arrêtent aux considérations esthétiques. En plus de créer des produits très élégants, ils misent sur la technologie. En 1972, Richard Sapper crée la première lampe avec source halogène, Tizio. Avec son bras articulé et sa tête orientable, Tizio n’éclaire que l’endroit choisi par son utilisateur et non toute la pièce.
Au fil du temps, ce produit est devenu le symbole du design et de l’économie d’énergie à travers le monde. Face au succès remporté par ses produits, Artemide ouvre sa première filiale aux États-Unis en 1980. En parallèle, les prix se succèdent. Le modèle Tolomeo, une lampe de bureau dont le design est signé Michele De Lucchi, reçoit le Compas d’Or en 1989. Récompense suprême, Artemide reçoit le prestigieux Prix Européen du Design en 1997.

Photos : Alfa / Cosmic Leaf Tavolo / Cadmo – Photos : Alfa / Cosmic Leaf Tavolo / Cadmo – Photos : Alfa / Cosmic Leaf Tavolo / Cadmo –

L’Homme au cœur des créations

Dans les années 90, la marque prend un nouveau virage avec la philosophie « The Human Light », soit une nouvelle façon de penser et de créer la lumière, en harmonie avec l’homme et son bien-être. Développé par Carlotta de Bevilacqua, ce concept vise à répondre aux besoins de chaque individu en termes de lumière. Le projet Metamorfosi, né en 1996, est la première expression de cette philosophie naissante. Grâce à une technologie novatrice, Metamorfosi permet de créer différentes ambiances pour illuminer son intérieur en fonction de son état d’esprit ou des particularités de l’espace. Le secret de cette révolution : une lampe équipée d’une lumière directe colorée et d’une lumière indirecte halogène blanche, qui fonctionnent de façon autonome. La qualité de vie est ainsi au centre des préoccupations des dirigeants d’Artemide. Ce souci du bien-être va sans cesse évoluer au fil des découvertes technologiques. Dans les années 2000, Artémide va pousser le concept jusqu’à concevoir la lampe comme un objet multifonctionnel faisant appel aux différents sens humains. Avec le projet A.L.S.O. lancé en 2004, les lampes ne sont plus seulement des objets faits pour éclairer ou décorer mais elles sont équipées de fonctions comme le filtrage d’air ou la diffusion de sons.
En outre, Artemide met un point d’honneur à utiliser des matériaux écologiques pour fabriquer ses produits. Les dernières lignes utilisent des LED, comme Cosmic Leaf Tavolo, de Ross Lovegrove, récompensée par le Red Dot Design Award 2010. Cette lampe de table ressemble à une feuille couverte d’écailles tel un reptile ou un insecte qui prend la lumière pour séduire sa compagne… De quoi séduire plus d’un adepte des créations d’Artemide.
Publié le 12/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK