À ROUBAIX, les 3 Censes prennent vie

Un nouveau visage vient d’être donné à un vieux bâtiment roubaisien (anciennement les 3 Suisses) après 3 ans de travaux. Les 3 Censes proposent maisons, appartements étudiants et commerces à quelques pas du Parc Barbieux. Ce site se compose d’infrastructures hyper modernes qui respectent l’environnement.

Les 3 CensesPhotos : Roubaix – Les 3 Censes

Un peu d’histoire

Le local qui abrite aujourd’hui les 3 Censes était, à sa création en 1837, entouré de trois fermes qui dataient du Moyen-âge : la Cense de la Haye, la Cense de Gourguemez et la Cense de la Vigne. Plusieurs années plus tard, en 1965, les 3 Suisses reprennent le bâtiment et se sauvent de la faillite après l’incendie qui avait ravagé leurs locaux à Croix. Occupé jusqu‘en 2009 par le groupe, le bâtiment était devenu inadéquat face aux exigences économiques de la VPC. Le bâtiment vient d’être transformé par la société Saint Roch Habitat qui en a fait un site d’une grande qualité environnementale.

Les 3 CensesPhotos : Sébastien HAMELIN – Les 3 CensesSalon designPhotos : Sébastien HAMELIN – Salon design

Un projet aux multiples facettes

Les 3 Censes sont un projet à triple vocation . Rémini-Censes Park : découvrez une vingtaine de maisons sur les toits avec des jardins et terrasses de 45 à 175 m². Un vrai petit quartier en hauteur avec des maisons aux fenêtres majestueuses et aux mezzanines surélevées. Le campus est aménagé dans les sous-sols du bâtiment mais comprend de grandes fenêtres qui apportent de la lumière à ces appartements en mezzanine. Il y a 34 studios de 24 à 38 m². Des commerces de proximité qui allient services, produits régionaux et shopping (pressing, presse, une poste, un centre de beauté, Picard, un bar, un restaurant…).

Les 3 CensesPhotos : Sébastien Hamelin – Les 3 CensesMur taguéPhotos : Sébastien Hamelin – Mur tagué

Une architecture contrastée

Le bâtiment, typique de l’architecture roubaisienne du 19ème siècle, se compose de trois plateaux de 2700 m². Les immenses fenêtres (d’origine) représentent 70% des façades et permettent une luminosité impressionnante dans les différentes infrastructures. En effet, « le bâtiment possède peu de murs et de grandes fenêtres » précise Jean-Charles Huet, l’architecte du projet. « Quant à la toiture, elle est en shingle ». C’est une feuille de feutre recouverte de bitume qui sert de couverture de toiture. « La particularité de ce projet est, mis à par le fait qu’il faille évider le cœur du bâtiment pour ensuite le reconstruire, la création de maisons de ville sur le toit. Il a fallu conserver l’esprit du lieu en lui intégrant les contraintes réglementaires d’usage actuel », poursuit l’architecte. « Le but de ce projet est de s’approprier un bâtiment ancien et d’en proposer de nouveaux usages », explique George-Pierre Afonso, de la société Saint Roch Habitat. Le pari est réussi. Le bâtiment contraste de par ses murs anciens et son intérieur moderne.

Salon designPhotos : Sébastien Hamelin – Salon design

Certification PHE

Les 3 Censes est un bâtiment basse consommation et fait l’objet d’une certification PHE (patrimoine habitat et environnement) délivré par l’organisme CERQUAL pour la partie Rémini-Cences. Celle-ci oblige l’architecte à préserver une grande partie de l’architecture du bâtiment comme l’épaisseur des murs en brique d’origine, la structure métallique (apparente dans le bâtiment) et laisser aux pilastres (colonnes carrées insérées dans une construction) leur courbure d’origine. La norme PHE requiert également des exigences concernant l’habitabilité (l’accessibilité aux personnes handicapées, le chauffage au sol et chaudières à condensation au gaz, entre autres), la performance énergétique du bâtiment…

Publié le 10/10/2012 par La rédaction
S'inscrire à notre newsletter
OK